L’atelier d’évaluation de la valeur alimentaire des fourrages permet d’estimer l’ingestibilité et la digestibilité des fourrages : il s’agit de déterminer la proportion de matière organique digestible par l’animal sur la matière organique totale. En parallèle, des données sur la composition des fourrages (protéines, azote, minéraux…) sont récoltées par analyse chimique.

Cette digestibilité animale est évaluée sur un petit troupeau de moutons mâles castrés de race Texel, vivant au pâturage en dehors des périodes de mesure. A certaines périodes de l’année, ils sont mis en case individuelle pour mesurer l’ingéré (différence entre le fourrage apporté et consommé) et l’excrété (recueil des fécès), par pesée.

 

Différents types de fourrages sont analysés, tels que des échantillons d’herbe frais à différents cycles, des fourrages conservés (ensilage, enrubanné, foin) ou encore des aliments secs (concentrés).

Les valeurs recueillies au Pin permettent, entre autres, d’alimenter la base de données des références des valeurs alimentaires des fourrages et concentrés de INRAE : Alimentation des ruminants, édition 2018.

Grâce à ses données, il est possible de déterminer de manière précise la ration la mieux adaptée pour chaque troupeau de ruminants (bovins, ovins, caprins).